26 décembre 2018

Il n'y a qu'une alternative, voir ce monde comme un tas de cailloux et choisir si c'est une ruine ou un chantier.

  Souvent, je me demande si je ne viens pas d'une autre planète, si cette époque et si ce monde sont bien les miens. Suis-je donc seul.e au monde à en sentir la cruauté et le non-sens ? Et le vent murmure à mon oreille : Tu es l'enfant que le monde attendait pour changer de visage. Ce message là, le vent nous le murmure à tous. Il est pour tous les écorches, pour tous les révoltés, pour ceux et celles qui sont sensibles à à la folie du monde et à la détresse des êtres. Il est adressé à tous ceux et celles qui se sentent... [Lire la suite]
Posté par tydbo à 20:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2018

L''âme du monde, ce coeur battant, ce coeur palpitant de la vie, je veux y consacrer ma vie ...

L'âme du monde, ce coeur battant, ce coeur palpitant de la vie, je veux y consacrer ma vie, je veux que chacun de mes souffles tendent les voiles vers elle. Je l'entends qui pleure, en silence, dans le secret, comme si elle voulait m'epagner toute l'horreur et la douleur qu'elle ressent dans sa chair. Je vois ce sourire vide qu'elle essaie d'opposer aux passants, trop occupés qu'ils sont à vivre modernement. Je vois toutes les plaies dont on taillade son corps. Je sais qu'elle pleure ses enfants, hommes, bêtes, plantes et paysages... [Lire la suite]
Posté par tydbo à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2018

Toutes les pièces sont là ...

  Toutes les pièces sont là. Si le bonheur est en pièces, c'est pour que nous en reconstituons le puzzle. Tydé - Multicolored symmetrical fractal pattern as flower © Natalya Yudina https://500px.com/photo/138986587/
Posté par tydbo à 20:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2018

Jamais les chemins vers les sommets ne vont droit.

  Jamais les chemins vers les sommets ne vont droit. Ils sont tortueux, parfois torturés, chaotiques et cahotiques. Tantôt on remonte la pente, tantôt on la redescend, mais on avance ainsi. Parfois, il n'y a plus de chemin, plus d'autre trace, sinon celles de nos pas au milieu des fourrées. Pourtant, une petite voix nous dit : "Avance. Je sais que parfois tu n'en peux plus. Je sais que tu ne sais des fois plus pourquoi tu as quitté le troupeau, pourquoi tu as voulu suivre ta propre voie. Mais, tu le sens, tu n'as pas d'autre... [Lire la suite]
Posté par tydbo à 19:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2018

Oh divin en moi, mon intime, que je sois le changement que je veux voir du monde.

  Oh ma souffrance, oh ma colère, tout me dit que le monde souffre, tant et tant, dans chacune des formes de la vie. Tout me dit que ma planète a mal, mal des hommes qui pressent son sein jusqu'à l'os. Tout me dit que nous sommes son cancer, métastasé un peu parfois à sa surface et dans ses entrailles. Oh ma rage, oh ma révolte, je vois toutes ces carcasses, je vois toutes ses peaux et ses fourrures, tous ces amas de chairs et de sang répandus et versés sous les coups et les couteaux des hommes sur leur frères et les sœurs... [Lire la suite]
Posté par tydbo à 20:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 décembre 2018

C'est dans le vent, c'est dans le peu ...

C'est dans le vent, c'est dans le peu, seulement, que je crois. Je ne crois plus aux murs de pierres, je ne crois plus aux ors des temples. Le ciel, celui qu'on n'atteint jamais ni des doigts ni du cœur, peut bien être peuplé d'êtres de légendes ou bien hantés seulement de nos rêves et nos souvenirs, je n'y crois pas. Je ne saurai certaines choses qu'en mourant. Avant cela, nul ne les sait. Comment s'étonner alors que je sois sans savoir si le paradis existe, si mon âme est éternelle, si elle voyage de corps en corps ou si elle se... [Lire la suite]
Posté par tydbo à 18:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2018

Qu'importe qu'on dise de nous qu'on est de doux rêveurs,

Qu'importe qu'on dise de nous qu'on est de doux rêveurs, des illuminées, des fêlés de la cafetière, des naïfs, des utopistes ou mêmes des simples d'esprit. Tout cela n'est dans nos cœurs que des compliments. Tout ce qui nous confirment qu'on n'est pas éteint, que l'air circule dans nos têtes, qu'on n'a pas peur de laisser nos portes et nos fenêtres ouvertes nous rassurent. On a le cœur qui bat, et c'est ça qui nous rend si vivants ! Tydé "And if i was Marcel Marceau © Josefina Melo - 500px... [Lire la suite]
Posté par tydbo à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2018

Tout en couleurs 5

Posté par tydbo à 01:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2018

Tout en couleurs 4

Posté par tydbo à 01:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2018

Tout en couleurs 3

Posté par tydbo à 01:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]